Au bout de la ligne de pêche...

Publié le 7 Mars 2014

Au bout de la ligne de pêche...

Communiqué de presse

Ouverture de la pêche aux salmonidés le 8 mars !

Au bout de la ligne de pêche...

Un véritable poids économique, Une utilité sociale et environnementale

A compter du samedi 8 mars, et jusqu’au dimanche 21 septembre, la pêche des salmonidés dans les cours d’eau de première catégorie est autorisée partout en France1. Une période attendue par les 1 278 837 pêcheurs de l’hexagone qui marque pour une majorité d’entre eux le lance- ment de leur pratique pour 2014.

Avec l’arrivée de beaux jours printaniers et des conditions climatiques clémentes annoncées pour ce week-end, la pêche, plus que jamais, s’inscrit comme un loisir de pleine nature et de détente. Deux vertus d’ailleurs plébiscitées par les pêcheurs d’aujourd’hui, comme le révèle l’étude sur le poids économique de la pêche de loisir, menée par le cabinet BIPE et présentée publiquement par la Fédération Nationale de la Pêche en France et de la protection des milieux aquatiques, le lundi 3 mars. La motivation première la plus citée dans cette enquête est la détente (53%), vient ensuite le contact avec la nature (20%), le plaisir de la capture (15%) et la compétition (15%)

Outre les 2 milliards d’euros d’impacts économiques que représente le loisir pêche, il est intéressant de constater, en cette période d’ouverture des salmonidés, que la truite est le poisson le plus recherché des adhérents (38%).

Ces données ont permis d’affiner également le portrait socio-économique des pêcheurs de loisir, à savoir :

  • Les pêcheurs n’appartiennent pas à une génération en particulier, chacune des classes d’âge est équitablement représentées. Contrairement aux idées reçues, les plus de 65 ans ne sont pas majoritaires (16% des pêcheurs);
  • Les ouvriers représentent 37% des effectifs et les retraités 28%, soit davantage que la moyenne nationale (respectivement 24 et 21% selon l’INSEE). 17% sont des cadres ;
  • 51% des répondants affirment pratiquer la pêche seuls, 35% pêchent le plus souvent entre amis et 11% en famille ;
  • Les techniques les plus utilisées sont le coup/toc (63%)1, le leurre (55%) et la pêche au vif (41%) et 42% pratiquent la pêche à la mouche.

L’étude met également en avant le dynamisme humain de cette activité territorialisée : la présence des 40 000 bénévoles et des 1 000 salariés répartis sur tous les départements ont notamment permis le développement exponentiel du site Internet français officiel d’adhésion à un réseau associatif (www.cartedepeche.fr).

A ce jour 173 034 cartes de pêche2 ont déjà été distribuées par ce biais, pour la saison 2014, soit une augmentation de 60% environ par rapport la même période 2013. Une hausse de distribution qui présage une ouverture placée sous de bons auspices.

  1. Pour rappel la pêche au coup des poissons blancs est praticable toute l’année.
  2. Chiffres arrêtés au mercredi 5 mars 2014.

Rédigé par AAPPMA LA GOUJONNETTE

Repost 0
Commenter cet article